Découvrez les bienfaits des bougies Hopi !

Par 3 octobre 2018 Naturopathie

Les bougies Hopi constituent un moyen 100% naturel pour l’hygiène des oreilles. Elles permettent de débarrasser le conduit auditif des sécrétions de cire, et de prévenir, voire soigner, les otites, les acouphènes, certaines migraines ou encore les bouchons de cérumen. La douce chaleur qu’elles dégagent procure en outre une sensation de relaxation très agréable.

La bougie d’oreille ou chandelle auriculaire est une ancienne méthode thérapeutique des premiers habitants d’Amérique du nord et d’Amérique centrale (notamment la tribu des Hopi), ainsi que des Indonésiens. L’objectif principal de ce traitement consiste à améliorer le flux d’énergie de l’oreille, en stimulant les points d’acupuncture et le système lymphatique localisé. En brûlant, la bougie dégage une vapeur chaude de microparticules de cire d’abeille, qui va réactiver les sécrétions, ramollir le cérumen et faciliter son extraction.

Principe de fonctionnement de la bougie Hopi

Les bougies Hopi sont creuses, composées d’une mèche en coton ou en lin ainsi que de cire d’abeille naturelle. Une extrémité de la bougie s’introduit à l’entrée du conduit auditif, et l’autre extrémité est allumée (petit conseil : envisagé d’être deux, la personne recevant le soin doit absolument avoir la tête à l’horizontale, prévoir également un verre d’eau à proximité pour venir y déposer la bougie lorsque celle-ci est finit d’être consumée. La plupart des bougies ont généralement un disque de protection afin que les cendres ne tombent pas sur nous, même si généralement, le tissu ne se détache pas, s’il y a un disque, servez-vous-en.).

En se consumant, la flamme produit un effet cheminée : l’air froid contenu dans la bougie est chauffé, il monte donc à l’intérieur du cylindre, ce qui crée une légère dépression à la base de la bougie et dans l’oreille. Les impuretés, et notamment les excès de cérumen sont ramollis par la chaleur et peuvent être aspirés à l’extérieur de l’oreille. Le temps d’application de chaque bougie auriculaire est d’environ 10 minutes et nous devons le faire sur les deux oreilles. Le plus surprenant à propos de ces bougies, c’est qu’une fois qu’elles sont consumées, nous pouvons ouvrir ce qu’il en reste et observer la quantité de cire qui est sortie de notre oreille.

Utilisation et propriétés suivantes

  • Leur utilisation la plus fréquente est de ramollir la cire qui s’accumule dans les oreilles et de l’expulser à travers la bougie. Si nous les appliquons à temps, avant qu’une prise importante soit faite, nous éviterons les obstructions ultérieures.
  • Elles produisent une agréable sensation de relaxation, à la fois lors de leur application (avec un son crépitant et une légère chaleur) et plus tard, grâce à une sensation libératrice de propreté et d’acuité auditive.
  • Elles régulent la pression entre la tête et l’oreille et entre les canaux auditifs.
  • Elles peuvent résoudre certains cas de sifflement et de bourdonnement.
  • Elles améliorent la sinusite, la rhinite et certains types de migraine.
  • Elles améliorent l’équilibre et préviennent les vertiges.
  • Elles sont également utiles pour éliminer les résidus d’eau pouvant s’accumuler dans l’oreille après un bain en mer ou à la piscine
  • La douce chaleur qu’elle dégage procure une agréable sensation de détente et de relaxation.

Précautions d’emploi

Elles ne sont pas recommandées dans les cas suivants :

  • Infection ou inflammation
  • Tympans perforés
  • Possibles réactions allergiques à certains ingrédients

Laisser un commentaire